CREATIONS

Schéma Spirituel

 

Genre Humain (adam)

 

Evolution des hommes

 

Un Seul Eternel

 

Tableau de la Création

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Schéma spirituel

Avant de construire sur un chantier ou de dessiner sur une feuille, l'homme utilise son intelligence et sa sagesse pour mettre en place un plan de construction que nous allons appeler "Schéma spirituel". La méthode de création employée par l'Eternel pour créer les cieux et de la Terre est similaire à celle de l'homme, qui a été fait à sa ressemblance. Prenons l'exemple de la fabrication d'une maison :

Proverbes 3:19 C'est par la sagesse que l'Éternel a fondé la terre, C'est par l'intelligence qu'il a affermi les cieux;

Proverbes 24:3 C'est par la sagesse qu'une maison s'élève, Et par l'intelligence qu'elle s'affermit…(pour les hommes)

 

Dans notre schéma spirituel, des idées abstraites sont inventées, tout ce qui existe dans notre pensée va prendre forme dans une réalité, comme un peintre qui va faire vivre son dessin sur une toile. Eternel utilise l'énergie et la matière afin d'organiser les choses et apporter la vie, nous savons que le système solaire tient sur des règles universelles constantes pour maintenir la vie sur Terre. Notre planète bleue et notre corps humain sont si bien organisés que nous avons des difficultés à imaginer que cela puisse être l'œuvre du hasard, pourrions-nous affirmer qu'une maison abritant la vie soit le fruit des probabilités ou des statistiques ? L'observation de notre environnement nous révèle généralement la présence d'un créateur, regardons les choses actuellement fabriquées autour de nous (chaise, armoire…) et celles qui se trouvent de l'extérieur (les abeilles font du miel, les oiseaux font des nids…). Il faut de l'intelligence, de la sagesse, de l'effort, pour qu'un homme puisse construire la charpente, la toiture et l'électricité d'une maison. Est-ce réellement plus facile de croire que notre Terre existe par hasard ? Heureusement, beaucoup de personnes, dont des scientifiques, croient encore en un créateur.

 

N'étant pas présent le jour de la création, nous n'avons pas assisté de nos propres yeux au début des cycles de la nature (les saisons, le cycle de l'eau, des arbres, de l'herbe…), mais nous avons de bonnes raisons de penser que même ces cycles sont créés. Il existe aussi des programmes dans le corps, par exemple, nos cellules biologiques sont comme des machines qui travaillent continuellement dans notre organisme humain. S'il était possible de renouveler sans cesse nos cellules, la mort perdrait son pouvoir sur le corps. La bible nous annonce un créateur dès la première ligne, si nous connaissons scientifiquement l'ordre de l'apparition de la vie sur Terre, il est intéressant de lire qu'un ordre assez similaire se retrouve dans le livre de la Genèse, écrit il y a déjà plus de 2000 ans:

Création des cieux et de la terre < prise en charge de la planète d'eau (la planète bleue) < apparition de la Lumière sur terre pour la Vie < formation de l'atmosphère et cycle de l'eau < production des végétaux < *désignation des luminaires < création des animaux par l'eau < formation des animaux par la terre < création de l'humain et formation de l'homme moderne.

* désignation des luminaires : Si vous lisez le premier chapitre, les luminaires semblent être faits le quatrième jour, mais le verset 1 de la Genèse nous dit pourtant que les cieux sont déjà créés. Je dirais que le texte souhaiterait plutôt nous expliquer que les luminaires n'avaient pas encore leurs rôles respectifs pour éclairer et marquer les saisons, car la terre était couverte d'épais nuages et de gaz. De plus, la planète devait se positionner correctement sur l'orbite pour recevoir la lumière d'une manière constante, uniforme, à une tempétaure idéale. Il se produisait de gros bouleversements sur Terre (formation du noyau et de la croûte terrestre, volcans, tremblements de terre...) et les luminaires ont été désignés à un moment pour servir la planète (Psaume 104:19; Psaume 8:3). La Bible ne raconte pas que les étoiles et le soleil sont créés après la terre (Job 38: 7), le mot hébreu "asah" ne veut pas seulement dire "faire" ("Dieu fît les luminaires"), il porte aussi le sens de "désigner, approprier, accomplir" pour aboutir à quelque chose. Comme nous l'avons dit, les cieux étaient déjà créés dans les cieux au verset 1.

Le mot Genèse signifie "Commencement" et le premier verset de la Bible explique que l'Eternel créa premièrement les cieux et la terre à une époque indéterminée. Ensuite, nous apprenons que la terre était couverte d'eau et la création en six jours commence à partir de ce moment. Ce ne sont pas des jours littéraux de 24 heures, mais six étapes de construction. Nous savons que la longueur du temps est perçue différemment selon les créatures, un papillon vit quelques jours alors que l'homme vie plusieurs années, l'Eternel n'a pas non plus la même notion du temps. Le mot "jour" vient de l'hébreu "yom" est désigne aussi une "période de temps, une époque". La création a donc pu prendre des millions d'années, l'auteur du texte ne le sait pas vraiment et ne cherche pas à établir une datation. D'autres textes existent avant celui de la Genèse, mais nous sommes loin de l'inspiration de l'Eternel qui nous amène toujours plus vers la vérité, le livre de la Genèse apporte une meilleure compréhension du monde.

Psaume 90:4  Car mille ans, à tes yeux, sont comme le jour d'hier quand il est passé, et comme une veille dans la nuit.  (2 Pierre 3:8).

Hebreux 11:3  Par la foi, nous comprenons que les mondes ont été formés par la parole de Dieu, de sorte que ce qui se voit n'a pas été fait de choses qui paraissent. (Genèse 1:1)

 

Chers lecteurs, le "comment" de notre existence est expliquée par la Bible dans un ordre simple, la science l'explique encore mieux grâce grâce à ses précisions, mais ce n'est que la moitié du travail pour comprendre notre création ! Ne voulons-nous pas savoir le "pourquoi" de la création ? Le plan d'une personne possède aussi un but, le hasard a encore moins sa place dans une création si nous acceptons qu'il existe réellement un projet. La bonne nouvelle est qu'il existe un désir, une envie, un élan d'amour pour créer quelque chose et quelqu'un. L'Eternel considère l'homme comme le principe de sa création, c'est-à-dire que tout est créé à travers celui qui doit vivre sur terre, exactement comme le chef d'un chantier qui bâtît des bâtiments pour des personnes. Dans son schéma spirituel, Eternel possède avec lui une image, celle de l'humain à sa ressemblance, plein de sagesse et d'intelligence, comme un fils qui représente sa gloire sur Terre. Les évangiles nous éclairent sur l'apparition de cette image qui sera appelée "messie" (christ/oint/aimé). Le fils sera l'adam accompli, la parole de l'Eternel, la raison du début et la fin de la création (la récapitulation de l'alpha et l'oméga, la lettre de A à Z, le Alef et le Tav).

Matthieu 5:9  bienheureux ceux qui procurent la paix, car c'est eux qui seront appelés fils du Très haut.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Genre Humain (adam)

Les religions enseignent généralement que le Créateur a fait un seul couple humain qui serait à l´origine de toutes les races d´hommes sur Terre. Contrairement aux idées reçues, la Bible n'enseigne pas forcément que l´Éternel créa un seul homme mâle ou un seul couple humain. Si nous croyons que plusieurs plantes et animauxsont apparus sur la Terre, pourquoi penser que l'Eternel forma seulement un seul couple d'humain ? Par exemple, l'Eternel n'a pas non plus créé un seul serpent qui aurait vécu dans un jardin d'Eden, ce n'est pas qu'un seul serpent qui a vu une diminution de ses membres pour ramper sur le sol. Cette bête représente l'animal des champs en général (Genèse 3:1) et le raisonnement animal de l'Homme. Si le serpent et l'homme d'Eden représentent une espèce en général, alors tous les hommes sont aussi confrontés à la connaissance du Bien et du mal à travers cet adam du jardin spirituel, la preuve est que toute l'espèce du serpent a perdu ses pattes. Les experts en reptiliens confirment que le serpent s'est abaissé vers le sol pendant l'évolution, exatement comme le dit la Genèse. Voilà pourquoi le mot hébreu "adam" qui apparaît pour la première fois dans la création en Genèse 1:26 ne désigne pas un homme spécifique portant le prénom "Adam" avec un grand "A", comme s'il s'agissait d'un seul individu. Le mot "adam" désigne aussi dans la bible "le genre humain, l'humanité, les hommes". Nous avons une preuve de cette définition dans les versets de la Bible, l'homme et la femme sont deux êtres qui portent le même nom: adam.

Genèse 5:2  Il les créa mâle et femelle, et les bénit; et il appela leur nom adam, au jour qu'ils furent créés.

 

En Genèse 1:26, le créateur créa le genre humain et nous n'avons aucune indication sur la quantité de mâles et femelles, au verset 27. Le mot "adam" vient de la racine "adama" qui veut dire "rouge, terre", car l'humain provient des éléments de la terre de la même façon que les animaux. Nous avons des similitudes avec l'animal, lorsque nous mourrons, nous retournons aussi à la poussière. Les capacités de notre esprit nous éleveront au dessus de l'animal et nous devenons fils du Très-Haut en pratiquant le Bien :

Genèse 1:27 Et Dieu créa l'homme à son image; il le créa à l'image de Dieu; il les créa mâle et femelle.

 

Le prénom "Adam" peut désigner un ancêtre d'Israël qui fait partie du genre humain (adam). Lorsque nous lisons le mot "adam" au début de la Genèse, nous ne devons pas confondre l'ancêtre de la lignée du peuple d'Israël (Adam) ET le genre humain (adam). Dans le texte original hébraïque, nous n'avons pas de points, virgules, majuscules et il faut parfois choisir entre "Adam" et "adam" dans nos traductions afin de ne pas non plus interpréter et contredire des faits réels démontrés par la science.

Genèse 5:1  C'est ici le livre des générations d'Adam. Au jour où Dieu créa Adam, il le fit à la ressemblance de Dieu.

Genèse 5:2  Il les créa mâle et femelle, et les bénit; et il appela leur nom Adam, au jour qu'ils furent créés.

 

Dans la lecture ci-dessus, nous mettons des majuscules partout et nous pouvons avoir l'impression que les versets ne parlent que d'un seul homme nommé "Adam". Pourtant, si nous retirons les majuscules et remplaçons le mot "adam" par "Homme", nous comprenons le texte différemment. "Adam" serait le descendant d'un peuple parmi le genre humain "adam".

Voici ce que nous pouvons lire dans d'autres Bibles :

Genèse 5:1  C'est ici le livre des générations d'Adam. Au jour où Dieu créa l'Homme (adam), il le fit à la ressemblance de Dieu.

Genèse 5:2  Il les créa mâle et femelle, et les bénit; et il appela leur nom Homme (adam), au jour qu'ils furent créés.

 

Nous retrouvons cette idée dans la création de Genèse 2:4. Le texte fait le lien entre deux événements qui nous font progresser dans notre lecture de l'histoire biblique. Adam fait partie du genre humain et la Bible va parler de sa généalogie (Genèse 4:26), c'est par lui que vient la connaissance de l'Eternel, l'ancêtre "d'Israël" est placé dans le jardin d'Eden pour qu'il connaisse à la loi, à la tora. La tradition choisi cet homme comme Abraham ou les prophètes (Esaie 41:8; Jérémie 1:5). L'élection n'est pas une marque de supériorité, mais une grâce, la méthode utilisée pour répandre l'information du créateur parmi les hommes. Un scientifique exceptionnel révolutionne la science par sa découverte et entraîne d'autres scientifiques avec lui. C'est aussi par l'homme de Mésopotamie et la révélation de la Bible que la science de l'Eternel va se répandre sur les autres. Cet homme placé dans le jardin d'Eden représente le genre humain qui s'ouvre à la loi spirituelle du créateur. Le peuple Hébreu (à ne pas confondre avec la religion du judaïsme rabbinique actuelle) est le pivot pour la transmission de la connaissance de l'Eternel vers les nations, mais ce sont des hommes comme tout le monde, ils ont pu être barbares et idolâtres comme les autres nations, si nous considérons les textes de la Bible.

 

L'histoire figurative du chapitre 2 et 3 de la Genèse n'est pas vieille et passée, elle est d'actualité, les symboles révèlent un enseignement universel, même si nous ne sommes pas forcément de la généalogie biologique de l'Adam (ancêtre) d'Israël. Nous nous identifions à lui comme premier homme qui s'ouvre à la connaissance de D.ieu. Nous utilisons cette comparaison avec Yéshoua (Jésus) qui n'est pas le dernier homme à exister sur terre, mais le dernier d'Israël qui a ouvert parfaitement une nouvelle ère pour quiconque s'identifie à lui (1 corinthiens 15:45 ; 2 corinthiens 5:17 ; Apocalypse 21:5).

 

Rappelons-nous l'histoire de Caïn en Genèse 4, il tua son frère par jalousie et fût chassé par l'Eternel hors de son territoire. Pourquoi avait-il peur d'être tué ? Etait-il dans l'obligation de faire l'inceste avec sa propre sœur comme l'enseigne la tradition ? Adam et Eve étaient jeunes, avaient-ils déjà plein d'enfants avant la naissance de Seth ? (Genèse 5:4)

Genèse 4:14  Voici, tu me chasses aujourd'hui de cette terre; je serai caché loin de ta face, je serai errant et vagabond sur la terre, et quiconque me trouvera me tuera.

Genèse 4:15  L'Éternel lui dit: Si quelqu'un tuait Caïn, Caïn serait vengé sept fois. Et l'Éternel mit un signe sur Caïn pour que quiconque le trouverait ne le tuât point.

Genèse 4:16  Puis, Caïn s'éloigna de la face de l'Éternel, et habita dans la terre de Nod, à l'orient d'Éden.

 

Il existe une période de temps entre l'homme créé du chapitre I, recevant l'ordre de se multiplier et l'"homme cultivateur" au chapitre II, comparez les deux récits. D'autres hommes vivaient en dehors du territoire. Terminons en donnant des explications aux versets avancés par ceux qui veulent soutenir la thèse qu'il n'existe pas plusieurs hommes. Chacun est libre d'en tirer ses propres conclusions :

- Eve mère des vivants :

Genèse 3:20 nous dit qu'Eve est la mère de tous les vivants. Eve signifie précisément "donne vie", nous pouvons alors penser que la femme ("isha" en hébreu) donne vie (Eve) à l'Homme (adam). Scientifiquement, nous pouvons y voir l'Eve mitochondriale ou le côté femmelle de la biosphère de la création.

 

- Le déluge :

Les membres de la famille de Noé ne sont pas les ancêtres de tous les hommes de la planète. Veuillez lire le tableau en fin de page, dans la partie "symbolisme".

 

- Romain 5: 12-19

Romain 5:12 C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,

Romain 5:13 car jusqu'à la loi le péché était dans le monde. Or, le péché n'est pas imputé, quand il n'y a point de loi (A)

Romain 5:14  mais la mort régna depuis Adam jusqu'à Moïse, même sur ceux qui ne péchèrent pas selon la ressemblance de la transgression d'Adam (B), qui est la figure de celui qui devait venir…etc

Paul dit que les hommes meurent parce que "tous ont péché". Cependant, avant d'entrer dans le jardin spirituel d'Eden, ils étaient sans loi, ignorants, à cause d'un manque de spiritualité (A).

Le péché n'était donc pas imputé. La connaissance et la loi viennent des Hébreux par un ancêtre que l'on nomme "Adam", il évolua spirituellement pour comprendre l'existence de l'Eternel, sa morale, le sens de la création, la loi du bien et du mal. Les autres hommes qui n'avaient pas reçu la loi ne sont pas imputés de péchés, mais ils vont s'y éveiller par l'intermédiaire de l'Adam d'Israël. C'est dans ce sens que l'ancêtre d'Israël "Adam" est porteur du genre humain en manifestant la connaissance du Bien et du mal qui se développe aussi chez les autres.

Notons aussi que les autres hommes ne pèchent pas de la même façon qu´Adam (B), il n'y a donc pas eu une transmission génétique d'un salaire d'une erreur entre père et fils, c'est une connaissance du péché qui s'est répandue chez tous les hommes lorsqu'il se confronte au bien, à la sainte loi de D.ieu qui nous sépare de l'homme animal ou naturel.

Dans les versets qui suivent ce passage, il sera écrit que tous les hommes, plus précisément beaucoup d'hommes, ont péché à cause de l'adam. Ainsi, beaucoup seront justifiés en adoptant l'esprit du Christ (Messie). De la même manière qu'Adam, Jésus est le Juif qui éveille les autres à la résurrection. Les enfants ne sont pas coupables et ne meurent pas pour les fautes des parents (Ezéchiel 18:20).

 

- Actes 17:26 :

Actes 17:26 : et il a fait d'un seul (sang) toutes les races des hommes pour habiter sur toute la face de la terre, ayant déterminé les temps ordonnés et les bornes de leur habitation,

Le mot "sang" n'apparaît pas dans des manuscrits grecs (Bible Douay Rheims, Vulgate, Wescott et Hort...etc) et "un-seul" n'est pas nécessairement en rapport avec le sang. Paul parlait aux philosophes à Athènes du souffle de vie que le créateur donna à tous les hommes et il n'y avait pas une race d'homme supérieure faite par des dieux. Le verset 27 renforce l'idée que l'esprit de Yeshwa (Jésus) ou l'esprit de l'Eternel est accessible à tous les hommes qui cherchent le créateur dans son jardin spirituel, depuis la création. Ce verset ne prouve donc pas que le sang d'un seul homme nommé Adam est à l'origine de toutes les races. La Bible de Jérusalem traduit ce verset différemment:

"Si d'un principe unique il a fait tout le genre humain pour qu'il habite sur toute la face de la terre ; s'il a fixé des temps déterminés et les limites de l'habitat des hommes".

 

- 1 Corinthiens 15:45 :

1Corinthiens 15:45 : c'est ainsi aussi qu'il est écrit: "Le premier homme Adam devint une âme vivante", le dernier Adam, un esprit vivifiant.

La lecture comporte quelques changements par rapport à la lecture Genèse 2:7. Ne comprenons pas que le personnage Adam est le premier homme à exister sur Terre et que Jésus Adam est le dernier à vivre sur la planète. Paul parle de l'évolution de notre race entre Adam et Jésus. Jesus prend le même nom que l'homme "Adam" de Genèse d'une manière figurative (Romain 5:14) parce qu'il est le prototype de la nouvelle création. Si Jean-Baptiste est l'Elie attendu, Jésus est l'Adam attendu de D.ieu en étant un "esprit qui donne vie" par la parole du Créateur vivante en lui. Le texte est en Grec.


 

 

 

 






 

 

 

Evolution des hommes

La situation actuelle du monde est loin d'être un paradis et nous écoutons certaines personnes dire que le créateur ne peut pas être parfait puisque l'homme créé à son image ne l'est pas. La Genèse enseigne pourtant que toutes les choses qui ont été réalisées étaient "très bonnes", qu'est-ce que cela signifie ? Si la création du premier chapitre de la Genèse parle d'un commencement, c'est bien qu'il existe une continuité de l'histoire pour arriver à un but final. Les six jours de la création sont très bons parce qu'ils sont inachevés, nous laissant entendre que la création va grandir librement, à son rythme, pendant un temps indéfini. Donnons l'exemple de l'Homme qui va grandir en étant cultivé dans le jardin spirituel d'Eden au chapitre 2 de la Genèse afin d'apprendre la morale de l'Eternel, celle du bien et du mal. La manière dont nous avons été créés est très bonne parce que nous sommes libres. Nous créons notre univers sur terre à la manière de l'Eternel qui créa les cieux et la Terre de Genèse 1.

Genèse 1:31  Et Dieu vit tout ce qu'il avait fait, et voici, cela était très bon. Et il y eut soir, et il y eut matin: le sixième jour.


Deutéronome 30:15  Regarde, j'ai mis aujourd'hui devant toi la vie et le bonheur, et la mort et le malheur,

 

L'homme est fait des élements de la terre, comme les animaux, nous retournons poussière. Il arrive en dernier dans l'ordre d'apparition des espèces, la science et la Genèse sont d'accord sur ce point.

Si "homme poussière" est façonné à partir de la terre grâce au potier (Genèse 2:7; Esaie 29:16), nous pouvons supposer que toutes les créatures tirées du sol possèdent des points communs avec lui. Les premiers végétaux et les animaux nous ressemblent puisque nous sommes issus du même principe de vie, il a donné des yeux, un nez et une peau pour respirer, un bouche pour manger, un cerveau pour activer le squelette et des poils qui poussent sur le corps comme l'herbe au sol. Nous sommes des créatures qui possèdent un esprit, la capacité de notre cerveau varie selon l'espèce. Nous devons donc prendre soin des animaux et de la nature, nous sommes liés à eux. L'homme possède une deuxième image qui le distingue du reste de la création, il est à la ressemblance du créateur (Genèse 1:26).

 

L'apôtre Israélien Paul et le livre de la Genèse nous rappelle que des corps différents se forment, nous lisons par exemple que les eaux foisonnent d'un fourmillement de créatures vivantes (1 Corinthiens 15:36-45; Genèse 1:20). Tout est information, Eternel laisse se développer une multitude d'ADN et de semences qui vont croître et former les espèces, un programme devait manifester le genre humain.

Le travail, la vie, la mort, la reproduction sont des étapes d'une évolution, nous préservons le processus grâce à la reproduction. La naissance d'un nouveau corps sort de nous, d'une certaine manière, nous continuons d'exister en créant notre propre semence, le mâle et la femelle répandent leurs gènes pour engendrer un enfant, ils deviennent un nouveau zygote qui porte les caractéristiques des parents. La Bible parle d'une évolution, le message des évangiles annonce le revêtement d'un nouveau corps glorieux à travers la résurrection, ceci pour le monde à venir. L'homme est maintenant conscient et libre de choisir s'il veut vivre et se transformer par la parole de l'Eternel qui est une sélection divine travaillant dans la sélection naturelle. L'Israélien Yéshoua passe par le chemin du désert et la voie pour finalement devenir un esprit vivifiant (Corinthiens 15:45) garder par l'Eternel. Attendons-nous à évoluer dans la création de D.ieu, à la manière de la chenille qui devient un merveilleux papillon aux couleurs de l'arc-en-ciel qui s'envole vers les cieux ?

 

Si l'Adam terrestre, le premier genre humain, a répandu la vie biologique et la connaissance de l'Eternel, le deuxième genre humain qui est céleste, par Jésus, répand la vie éternelle et spirituelle (1 Corinthiens 15:47).  Le mot "céleste" ne veut pas dire que l'homme se met à voler dans le ciel et qu'il n'a plus de corps, mais qu'il est vivifié par les qualités spirituelles de l'Eternel (Galates 5:22). Croire en Yeshoua ne signifie pas l'adorer comme le dieu créateur, mais c'est croire en ses idées, paroles et actes. Eternel se fait connaître parfaitement par lui.

Jean 11:25  Jésus lui dit: Moi, je suis la résurrection et la vie: celui qui croit en moi, encore qu'il soit mort, vivra.

Jean 14:20  En ce jour-là, vous connaîtrez que moi je suis en mon Père, et vous en moi et moi en vous. (Jean 14:10)

 

Intéressons-nous maintenant aux comportements et actions des hommes dans la Bible, ce sujet est fréquemment une cause d'incompréhension pour les lecteurs qui imaginent que l'Eternel communiquait avec des hommes parfaits, dans un monde parfait. Contrairement à cette idée reçue, la parole de l'Eternel est souvent annoncée pour les injustes (1 Timothée 1:9) et nous avons vu que l'homme a besoin de grandir spirituellement tout en restant libre dans le monde. L'homme boit d'abord du lait à la manière d'un bébé avant de commencer à manger de la nourriture plus solide (Hébreux 5:12-14), l'homme animal ou l'homme du début pratique aussi l'inceste, le polythéisme, la polygamie, les guerres, l'adoration de statues ou de l'argent. Aujourd'hui, nous avons généralement "évolué" dans divers domaines, mais le comportement barbare revient parfois très vite au galop (guerres mondiales, adultères, idolâtries, "sacrifices d'animaux" en chaînes pour l'estomac dans les abattoirs...). Il faut donc accepter les circonstances imparfaites dans lesquels Eternel réagi dans a Bible, tentons d'expliquer quelques points difficiles, Eternel "autorise" parfois nos choix afin que nous en tirions un enseignement :

 

- Une monarchie : les nations inventèrent la monarchie et Israël l'adopta aussi. Les textes révèlent que l'Eternel n'en voulait pas obligatoirement (1 Samuel 8:4-7). Eternel "autorise" donc ce choix.

En voulant faire comme les autres nations, Israël modifia l'histoire de son peuple et créa un homme idéal "messie et roi" dans le plan de l'Eternel.


- Une maison pour Eternel : la construction d'une maison pour le créateur des cieux et de la Terre est "autorisée", ce choix n'était pas non plus obligatoire (1 Samuel 7:2-13; Actes 7:48-51).

Eternel laisse encore une fois l'homme accomplir ses désirs, il ne le condamne pas tant qu'il ne pratique pas le mal.


- La polygamie et le divorce : Au début, l'homme et la femme forment une seule chair (Marc 10:2-9).

Les passions et les guerres ont poussé à la polygamie, pratique imparfaite qui n'était pas sanctionnée par la loi de Moïse.


- Sexualité animale : L'inceste, l'homosexualité, la zoophilie ne correspondent pas à la logique de la création et la loi de Moise interdit ces pratiques (Lévitique 18:6-23).

Certaines parties du corps ne sont pas appropriées pour des relations sexuelles. La consanguinité est aussi mauvaise d'après la loi de Moise et la science.


- Esclavagisme : Les esclaves de la bible n'ont aucun rapport avec le racisme, par contre, après les guerres, il y avait des ennemis et certains pouvaiet avoir envie de se révolter. Sous le règne de certains rois, les ennemis étaient rattachés à des travaux spécifiques. Il ne faut pas non plus confondre esclave et serviteur, personnes qui "appartenaient" à celui qui avait beaucoup de richesses.

Dans notre société, la situation n'est pas non plus idéale, ne sommes-nous pas aussi des esclaves ? Dans certains pays, cela est grave, touchant jusqu'au enfants.


- Condamnation sévère :Les lecteurs sont souvent choqués par les condamnations de la loi (lapidation, décapitation…). Eternel et Moïse voulaient donner un aperçu du royaume directement sur place, montrant par là le niveau spirituel que nous devons atteindre pour vivre en paix avec le créateur et la création. Les sanctions étaient directement appliquées.


- La circoncision (et l'excision) : La circoncision pour les nations était un sujet délicat parmi les disciples Israéliens de Yeshwa en Actes 15:2 face aux autres Juifs. Aujourd'hui, certains Juifs sont contre la circoncision, Eternel a-t-il créé l'homme pour lui causer des douleurs et lui retirer une partie naturelle de sa chair ? Il est intéressant de lire que l'Eternel voulait tuer Moise parce qu'il n'avait pas pratiqué la circoncision sur son propre fils (Exode 4), étonnant. Sans doute que Moïse devait représenter la loi et rappeler l'incirconcision du coeur de l'homme, mais au fond de lui, peut-être avait-il compris ce que l'apôtre Paul enseignera plus tard au sujet de la circoncision (1 Corinthiens 7:19) ? Abraham représente le juste circoncis et incirconcis (Romain 4:11-13) et cette marque vient probablement d'Egypte, j'en reparlerai un jour dans un sujet concernant la loi. L'excision est pire et nous devons enseigner l'annulation de cette pratique traditionnelle dangereuse qui existe encore chez certains peuples !


- Sacrifices :Eternel n'a pas besoin de sacrifices. L'histoire d'Abraham apporte un enseignement spirituel, le créateur ne souhaite pas de sacrifices humains à la manière des coutumes des autres peuples et leurs dieux. Eternel regarde si l'homme lui obéit, mais montre tout de même que le sacrifice humain ne lui est pas agréable. Un vrai "sacrifice" vient de celui qui donne réellement sa vie de lui-même pour son intégrité envers l'Eternel et son amour pour ses amis (Hébreux 10 / Psaumes 40:6-8).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un seul Eternel

Nous constatons que pendant les jours de la création, tous les verbes conjugués sont au singulier à l'exception du verset 26, ceci montre qu'au commencement l'Eternel est le seul à créer. Cependant, une grande majorité de chrétiens pensent qu’un Dieu en trois personnes créèrent l'univers. La trinité des églises protestantes et les témoins de jéova croient qu'un individu appelé "Jésus" existe dans le ciel comme créateur ou co-créateur avec l'Eternel. Ces interprétations se fondent sur une petite quantité de versets, nous en discuterons dans un sujet sur l'identité réelle de l'homme israélien Yeshoua (Jésus), prochain thème sur notre page d'accueil.  Alors, comment expliquer le pluriel du verset 26 ? "Faisons l'homme à notre image, à notre ressemblance".

 

Nous devons absolument réaliser qu'aucun acte de création antérieure à celle de l'homme est au pluriel, les créatures ne sont ni à la ressemblance de l'Eternel, ni créées par plusieurs êtres. Le verset 26 est particulier parce qu'il représente une intention de rendre l'homme à l'image de son créateur, sans rejeter le fait qu'il soit aussi créé à la ressemblance de la création précédente (animal). Le fait que l'homme soit à l'image de l'Eternel le démarquera du reste de la création, son esprit tend à être comme celui du créateur. Ainsi, l'homme possède une ressemblance avec la création ET le créateur :

 

- L'image de la création : L'homme est souvent comparé à un arbre, mais il possède surtout des ressemblances physiques et comportementales avec l'animal. Nous sommes dominateurs comme le lion, prudent comme le serpent, protecteur comme le gorille. Ne manquons pas d'évoquer les visions montrant des anges avec une face humaine et animal. De plus, la Bible explique que l'homme qui n'écoute pas l'Eternel est un animal, le livre de l'apocalypse raconte que le chiffre de la bête est un chiffre d'homme (Ezéchiel 10:14; Habakuk 1:14; Apocalypse 13:17-18).

 

- L'image du Créateur : La femme et l'homme possèdent des caractéristiques spirituelles du créateur qui les feront dominer sur les animaux. Nous avons la capacité de réfléchir sur notre origine et pouvons nous projeter dans l'avenir, comme YHWH. La ressemblance avec l'Eternel n'est pas physique, mais spirituelle (Jean 4:24). Dans son schéma spirituel, l'homme accompli est celui qui possède toutes les qualités divines. L'homme final représente sa parole, comme la naissance d'un fils glorieux né incorruptible sur toutes les créations ou créatures corruptibles (1 Colossiens 1:15).

Tout le royaume est créé en cet homme, image idéale, par amour de lui et pour lui.

 

Eternel considère les choses qui doivent venir comme si elles existaient déjà sous ses yeux, elles n'existent pas encore sur Terre. Par exemple, Abraham était père d'une multitude de nations avant que cette multitude existe (Genèse 17:5), Jérémie était appelé prophète avant de naître (Jérémie 1:5) et l'homme accompli (l'esprit de l'Eternel en l'homme qui sera Jésus) était aussi dans le schéma spirituel de l'Eternel bien que ce genre d'homme n'existe pas encore. Le verset 26 est bien une intention de travailler l'homme pour qu'il soit à l'image de Dieu, comme un fils, c'est un projet qui se réalise sur une longue période (Ephésiens 1:4).

Romain 4:17  (selon qu'il est écrit: "Je t'ai établi père de plusieurs nations"), devant Dieu qu'il a cru, -qui fait vivre les morts et appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient…

 

Certains pensent que l'Eternel parle avec des créatures angéliques afin d'expliquer ce pluriel, c'est possible, mais nos arguments ci-dessus ne permettent pas d'en faire une affirmation. Les anges vont-ils se mettre subitement à créer l'homme avec le créateur ? Les anges sont-ils des créateurs ou des messagers (des flammes de feu) ? Ils apparaissent à un moment voulu de l'Eternel afin de représenter des réalités spirituelles ou transmettre le message divin. Le créateur fait preuve de modestie et de partage en utilisant le pluriel au verset 26. Le verset 27 nous rappelle qu'il est le seul à créer :

Genèse 1:27  Et Dieu créa l'homme à son image; il le créa à l'image de Dieu; il les créa mâle et femelle.

 

Les noms "Elohim" (Dieu), "YHWH" (Il EST) et ceux des hommes de la Bible nous aident à comprendre le partage d'une unité divine parmi la création. Les hommes portent souvent une partie du nom divin, mais Dieu (Elohim) est un seul Eternel (YHWH) comme l'écrit Deutéronome 6:4. YHWH signifie "Je serai ce que je serai" ou "Je suis qui je suis" et Elohim" signifie : "Le Puissant dans les puissants / juges".

Pour connaître si Elohim (nom donné aux dieux paîens ou aux hommes en Genèse 3:5) représente plusieurs personnes, il faut donc regarder le verbe qui suit ce nom. Lorsqu'il s'agit de YHWH, Elohim a toujours la signification de "Le Dieu (JE SUIS) qui est en eux". A la création, il n'y a donc qu'un être, Dieu. Par contre, le pluriel indique le partage avec la création de celui qui est Unique.

Eternel sauve l'homme par l'homme qui s'uni à lui, un descendant d'Adam uni à l'Eternel (Romain 5:14; 1:3).

 

    - Genèse 3:22  Et l'Éternel Dieu dit: Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour connaître le bien et le mal; et maintenant, afin qu'il n'avance pas sa main et ne prenne aussi…

Ce verset est une preuve que l'intention était de faire l'homme à la ressemblance de l'Eternel. Le mot hébraïque traduit par "nous" peut aussi être lu "lui", nous passons à la troisième personne du singulier. Ceci est possible si nous faisons référence à un fruit de l'arbre de cette histoire, qui permet à l'homme d'ouvrir les yeux : l'homme est devenu comme lui, comme l'arbre et ses fruits. Le juif Rashi¹ explique ce verset ainsi: "Voici l'homme est devenu comme l'unique de son espèce". Nous portons les fruits de cet arbre et nous distinguons de la création. La venue d'un ange nous fait comprendre que l'homme ne pouvait plus manger du fruit de la vie, parce qu'il va devoir apprendre le bien et sortir de l'erreur. Ce récit est évidemment à prendre au sens symbolique (Psaumes 87:2; Matthieu 13:34…).

 

    - Genèse 11:5-7 "l’Éternel descendit…Allons et confondons…"

Dans ce verset, les hommes ne cherchaient pas seulement à se multiplier sur le territoire, ils voulaient s´unir et s'élever vers le ciel pour bâtir la tour de Babel. Les pharaons, les rois, les présidents souhaitent se glorifier en montrant leur puissance, mais ils oublient que la véritable puissance de l'Eternel réside dans une simplicité du cœur. Éternel dit: "allons et confondons", nous savons qu'il n'a pas besoin de descendre littéralement pour voir ce qui se passe, c'est un anthropomorphisme comme nous l'explique la bible annotée² en français. Voire aussi Psaume 33:13–22 (verset 15); Esaie 6:8 ; 1 roi 22:20-22.

Je pense que l'Eternel pose son esprit sur les personnes qui sont avec lui afin de défendre ses idées sur Terre, c'est ce qui cause des divisions entre la volonté de l'Eternel et la volonté de l'homme (Matthieu 25:32-33). Les pensées de l'Eternel viennent du ciel vers les hommes (Jacques 1:17).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tableau de la création

Introduction : Nous savons que plusieurs textes anciens sur la cosmologie existent avant et après celui de la Bible, nous pouvons y trouver certaines similitudes entre eux et cela n'est en rien péjoratif pour le livre de la Genèse. Ne cherchons pas à confronter ces récits en pensant que l'un est vrai par rapport aux autres, que l'un copie sur l'autre, ce serait récuser de comprendre l'évolution spirituelle de l'homme dans sa manière d'expliquer son origine. Il est vrai que dans les faits, le récit de la Bible se distingue des autres textes parce qu'l se rapproche énormément de la réalité en écartant une cosmologie des dieux païens qui n'ont aucun sens avec ce qui s'est produit réellement (bataille de dieux...), mais nous pouvons tout de même prendre en considération la tentative de ces hommes à réfléchir sur leur origine. A travers les textes anciens qu'ils nous ont légués, nous pouvons établir des relations avec le texte de la Bible, nous pouvons y retrouver des symboles et un ordre plus ou moins précis pour raconter la création.

En science, nous améliorons aussi avec le temps notre compréhension de l'univers par étapes successives, jusqu'à ce que nous trouvions la vérité, alors pourquoi ne serait-ce pas le même principe spirituellement dans nos écrits et la relation avec le créateur ? Il est tout de même remarquable de lire des vérités majeures dans cette cosmologie pérenne de la Bible !


Et ce n'est pas par hasard que le chapitre 1 de la Genèse utilise uniquement le nom "Elohim", traduit par "Dieu" dans nos traductions. L'Homme ne discernait pas très bien son créateur, il se manifeste premièrement sous le nom "Elohim", le dieu qui se manifeste dans la création. Comme nous l'avons vu, ce nom peut être au singulier ou au pluriel, nous savons qu'il est à l'origine de toutes choses : "le puissant en eux". Le manque de discernement spirituel de la première humanité créé se pose la question sur l'identité d'un créateur, le nom "Elohim" reflète cette connaissance floue de ce qu'il est, il émoustille notre imagination, nous sommes dans un "Monopolyhélléthéisme". Ne cherchez pas ce mot chimérique dans le dictionnaire, j'exprime simplement la présence du polythéisme, de l'hellénisme et du monothéisme dans l'esprit humain au début de notre humanité. Par contre, le chapitre 2 de la Genèse améliore notre compréhension, nous comprenons que son nom est "l'Eternel", Exode 3:14, confirmant que celui qui est l'auteur de la création est un seul être (monothéisme) et que c'est lui qui explique la bonne cosmologie en se rapprochant de l'homme (la culture de l'homme dans le jardin d'Eden). "Eternel" est le  "J'étais, je suis, je serai"; il est l'Existence, l'unique "JE suis" ou à la troisième personne : Il EST. Nous avons un pur monothéiste, qu'un seul Père de la création.

Genèse 1 :

- Verset 1: "Au commencement (Temps) Dieu (Intelligence) créa (Energie) ces cieux (Dimensions/matière) et cette Terre (planète)."

Il existe différentes théories scientifiques et le Big-Bang n'est pas incompatible avec l'existence d'un créateur puisque nous avons justement un commencement. Eternel est la source d'une grande énergie et de l'organisation de l'univers, tout est incroyablement précis. Autrefois, on disait que l'univers était infini et statique (la plus grosse erreur d'Einstein face à Lemaître). Selon la Bible, notre univers est créé (Psaume 148 :1-5) et les cieux semblent s'étendre (Esaie 45:12), son armée (étoiles, soleil puis lune) sont comme des anges organisés pour maintenir nos cieux. L'univers peut continuellement se renouveler, des soleils s'éteignent et d'autres apparaissent, comme si nous étions dans un grand corps fait de matière visible et invisible qui respire et renouvelle ces cellules.

- Verset 2: La planète était déserte et désordonnée comme bien d'autres planètes, les termes "tohu-bohu" sont aussi utilisés en Jérémie 4:23-26. L'auteur nous dit que le souffle de l'Eternel (esprit de l'Eternel) couvrait notre planète qui contenait de l'eau sur sa surface, la "planète bleue" avait donc une pensée de l'Eternel pour elle. Le créateur veut donner la vie, il couvre la planète comme une poule couvre les oeufs.

- Verset 3-4: La parole de l'Eternel est incréée, c'est une lumière, l'expressive de son identité. Voici que la lumière "paru" sur Terre. Eternel est lui-même la véritable lumière (Psaume 4:6; 2 Samuel 22:29; 1 Jean 1:5; psaumes 119:105), le soleil ne sert à rien sans la volonté de l'Eternel d'apporter la lumière qui donne la vie (Apocalypse 22:5).

- Verset 5: Les mots jours (lumière) et nuits (ténèbres) sont employés. Une journée en Genèse marque une étape de la création. Les termes "jour" et "nuit" supposent une rotation. En archéologie, nous savons que les potiers en Mésopotamie faisaient des sceaux cylindres qui tournaient sur eux-mêmes (Job 38:12-14), exactement comme la terre.

- Verset 6-8: L´eau change d'état grâce à la lumière et la chaleur sur Terre. Nous trouvons une séparation entre l'eau liquide (eau du bas) et l'eau qui s'échappe dans l'air (eau du haut), afin qu'il existe l'atmosphère appelée "étendue". C'est un espace d'oxygène où le cycle de l'eau va se produire, nous en avons une description en Job 36:27-27. A l'époque ou dans la vision de l'auteur de ce texte, les conditons sur la planète ne permettaient pas d'observer les astres autour de la terre à cause des gaz et de gros nuages.

- Verset 9-13: Le sec paraît car l´eau sous forme liquide continue de diminuer sur la surface de la terre, la température idéal se met en place. Les premiers marécages apparaissent et les premières plantes sont produites (algues…). Sans lumière totale, des plantes réussissent à exister, même au fond de l'océan. Les cieux vont pouvoir bientôt être observables...

- Verset 14-19: Le soleil, les étoiles et la lune sont présentés par l'expression "qu'il y ait des luminaires", nous devons le comprendre par un "voici que les luminaires...", comme pour la lumière du verset 3 qui est apparu sur Terre à un moment précis. Ils ne sont pas créés à cette époque puisque les cieux étaient déjà créés au verset 1, le soleil et les étoiles sont seulement apparus pour servir de repairs.

- Verset 20-23: Les premières formes de vie apparaissent dans l´eau selon la Bible et la science. Nous avons de grosses créatures et des plus petites qui se meuvent (asticots…), d'autres ont des ailes au-dessus des eaux (volatiles). Le mot traduit par "oiseau" devrait se traduire par "créatures volantes" car les Hébreux n'avaient pas la même catégorisation des espèces que nous.

Par exemple, la chauffe souris n'est pas un oiseau ou un mammifère, mais une "créature volante".

- Verset 24-31: La terre produit à son tour des êtres vivants et l'homme sera créé à la fin de ce sixième jour. Le mot "adam" désigne le genre humain, ce n'est pas un seul homme qui est créé.

Nous avons une nouvelle créature, de nouveaux ADN. L'homme recevra le commandement de se multiplier. Il n'existait pas qu'un seul homme ou un seul couple, Caïn le savait en étant chassé de son lieu.

Genèse 2 :

- Verset 1-3: Le chapitre 1 aurait normalement dû s'arrêter au verset 3-4, ce sont les hommes qui ont organisé les chapitres de la Bible et la séparation des livres.

- Verset 4-5:Remarquons d'abord la répétition et l'inversion des termes "cieux" et "terre" pour de lire "terre et cieux". Cette inversion explique que l'homme va faire sa terre et ces cieux à partir des cieux et la terre créé par l'Eternel au chapitre 1. L'inversion des termes peut aussi nous faire passer d'une lecture littérale à une lecture spirituelle. Dans le schéma spirituel de l'Eternel, rien n'existe sans le désir de voir l'homme s'occuper de la création et nous avons pour la première fois le schéma spirituel vue par l'homme, l'idée de cultiver le sol, nous avons une végétation qui ne pousse qu'avec la main de l'homme. Imaginez-vous sur une terre sèche comme en Egypte ou dans le désert de ce site, il faut de l'eau pour que l'homme puisse vivre et cultiver. Ce sol a besoin de pluie, de recevoir la parole.

- Verset 6: Le mot terre en hébreu se dit "erets" est désigne la planète entière, un pays ou une partie d'un territoire. L'eau arrive sur toute la surface d'un sol qui semble se situer en Mésopotamie (Psaume 107:35; Esaie 41:18-19).

- Verset 7: L'homme n'est pas créé dans ce verset, il est façonné ou figurativement déterminer (à entrer dans le plan de l'Eternel). C'est pour cette raison que cet homme est placé dans un jardin. On pense souvent que ce verset explique l'origine de l'homme à partir de la poussière de la terre, je pense plutôt qu'il s'agit d'un état : "l'homme poussière (Genèse 3:22) de la terre". Ainsi, l'homme poussière de la Terre est spirituellement façonné (Zacharie 12:1 Job 32:8; Jean 20:22) et il va développer ses penchants spirituels (mauvais, bon).  L'âme n'est pas une partie invisible et éternelle séparée de l'homme.

- Verset 8-17: L'homme est dans un jardin pour être cultivé, Il possède la capacité de recevoir la loi spirituellement de l'Eternel. Dans l'apocalypse, l'arbre de vie de ce jardin réapparaît, ce qui prouve que le jardin n'est pas littéral. Cependant, comme nous l'avons dit, nous sommes probablement en Mésopotamie, car la connaissance et reflexion de l'Eternel vient de ce noyau d'homme, ancêtre d'Abraham.

- Verset 18-20: Les animaux ne sont pas créés, ils sont modelés comme l'homme au verset 7. Il s'agit ici des bêtes des champs qui vont vers l'homme, non pas toutes les bêtes de la terre, certaines sont naturellement trop dangereuses. L'Homme va certainement les apprivoiser dans son jardin, il va les nommer et travailler avec elles.

- Verset 20-25: Pour la première fois, l'homme de poussière est appelé un homme responsable, juste (en hébreu : Ish). L'homme va aussi prendre conscience de l'importance de son partenaire, la femme (Isha). Le mot "côte" n'est pas à prendre au sens littéral comme le reste de ce chapitre, il pourraît signifie "à côté" au sens figuratif. Ils forment une seule chair, le mot chair, "basar"en hébreux, ne se rapporte pas uniquement à la peau physique, mais aussi à la partie psychologique ou mentale de l'homme. L'homme va réaliser la nature importante de la femme (Isha), l'être indispensable pour la multiplication de la vie, de son âme. Adam fût conscient de sa symétrie avec la femme, comme les côtes de notre corps, à l'exception de la petite barre supplémentaire sur les chromosomes 23 "XY" distinguant le sexe.

Symboles :

- Le serpent du jardin: Ce n'est pas un ange démoniaque, mais clairement une bête des champs : "la bête des champs que Dieu avait fait". Ce serpent représente le raisonnement animal, celui que nous observons et pouvons naturellement pratiquer. L'esprit animal ne s'élève pas vers D.ieu. D'après les herpétologistes, le serpent s'est abaissé pendant son évolution, symbolisme inspiré du livre qui précise que le serpent va ramper sur le sol !

- Les Arbres du jardin: Les arbres représentent souvent les hommes, ils produisent des fruits (Psaumes 37:35 ; Proverbes 15:4 ; Jérémie 17:8 ; Ezechiel 17:24 et 31:8, Matthieu 3:10 ; Luc 6:43 ; Apocalypse 22:2). Adam devient porteur des fruits de la connaissance du bien et du mal, tandis que Yéshoua représentera celui qui manifeste les fruits de l'arbre de vie.

L'arbre de la vie est interdit à Adam parce qu'il doit apprendre et choisir le bien.

- Enlèvement d'Enoch : Certains pensent qu'il est pris dans le ciel, sans passer par la mort, je pense plutôt qu'il évita la mort dans un contexte particulier, lorsque des personnes voulaient le tuer. La Bible nous dit qu'il est mort  (Hébreux 11:5 + verset 13). Les enlèvements représentent peut-être aussi la préservation d'un type d'esprit humain fidèle à l'Eternel, qui se renouvelle dans l'histoire, revient.

- La longue vie des patriarches : Symbolisme de plusieurs générations qui s'écoulent en nommant les personnages les plus importants, les auteurs de la Bible ne connaissaient pas ce long temps écoulé entre le début de l'humanité et leur époque. La Bible LXX et la Peshitta ont des nombres différents, il s'agit de chiffres sacrés, symboliques.

- Les Fils de Dieu de Genèse 6 : Les hommes de l´Éternel étaient appelés "fils de Dieu", ceux de la généalogie de Seth. Les filles des hommes sont d'autres hommes qui existaient et la descendance de Caïn. Les géants (les tombés) sont une catégorie d'homme grand et fort, nous connaissons les deux hommes Goliath de la Bible, l'un d'eux fut tuer par le roi David. Nous avons appris que l'Eternel créa le genre humain (adam), il existait d'autres hommes qui s'étaient multipliés à l'époque de Caïn. Les personnes du monde entier ne viennent pas tous de la généalogie d'Adam, d'un seul couple.

- Déluge de Noé: Déferlement d'eau sur une ou plusieurs zones géographiques de la planète. comme nous l'avons dit, "toute la terre (erets)" peut désigner un endroit géographique précis : la terre connue de l'époque (Genèse 6:8 ; Colossiens 1:23 ; Romains 10:18 ; Actes 2:5 ; Esaie 13:5, Genèse 41:57). Le phénomène a pu se ressentir mondialement avec des catastrophes plus ou moins grande en fonction des endroits de la planète, mais l'eau n'a pas recouvert le globe. La fin de l'ère glacière par exemple, engendra des bouleversements.

Plusieurs théories tentent d'expliquer le déluge de Noé: Ouverture du détroit de Bosphore, le glacier scandinave, une comète, tremblement de terre, inversion des pôles…

Les Sumériens, Chinois, Indiens, Celtes d'Europe, Incas d'Amérique du Sud, les Pygmées en Afrique, les peuples d’Alaska, d'Australie, Chine, Inde, Lituanie parle d'un déluge.

Nous ne pouvons pas ignorer le fait qu'une homogénéité des déluges est resté dans la mémoire collective de l'homme.

Par rapport au récit, le chiffres sont harmonisés et le bateau, s'il a existé dans cette dimension, représente l'homme sauvé des catastrophes à travers la parole de l'Eternel. C'est l'image utilisée pour le baptême. Le mythe s'est harmonisé en fonction de la croyance des différentes cultures, nous ne devons pas oublier que la transmission était orale, si le phénomène s'est produit avant la période de l'Ecriture. Notons aussi que le mot hébreu utilisé pour "montagne" peut se traduire par "colline". Lisez aussi le Psaume 104 qui parle de l'époque de la création plutôt que celle du déluge, le texte dit que l'eau ne couvrira plus le globe (Genèse 1:2). L'arc-en-ciel a été utilisé comme signe pour dire que l'Eternel ne déversera plus l'eau de cette manière sur l'humanité.

- Tour de Babel: La différence des langues existait déjà avant l'épisode de la tour de Babel (Genèse 10:5), c'est une preuve supplémentaire qu'il s'agit encore d'une terre particulière, d'un peuple. Il faut avoir un coeur simple et pur pour ne pas enfanter une civilisation qui s'élève au-dessus des dieux.



Please respect the work done and mention the link of the website : http://www.desertpath.net


¹ "Edition Edmon J.safra Artscroll", page 19, verset 22, commentaire de Rashi dans Targum (Yonathan, Berèchith 3, 22).

² Note de la "Bible annotée".

 

www.desertpath.net

Kevin FOUQUERE

aussi surnommé Hans

Septembre 2014