PRESENTATION

Chemin du désert  

 

Pensées vers l'Eternel

 

L'écriture

 

Qu'est-ce que la religion ?

 

Message gratuit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chemin du désert

Bienvenue sur mon site "chemin du désert", à la recherche de la Vérité à propos du Créateur. Je ne veux pas créer une nouvelle organisation religieuse, je souhaite simplement partager ma foi en l´Éternel qui me donne un sens à la vie et une explication à notre présence dans ce monde. Je ne prétends pas détenir la vérité absolue, mais je cours inlassablement dans le désert pour m´y approcher au plus près.

Sortons de notre tente plantée dans le sable de la page d'accueil afin de marcher sur les empreintes de l'Éternel. Les lecteurs croyants, sceptiques ou non croyants (c´est-à-dire qui ne croient en rien, au hasard, en Mère Nature ou encore seulement en ce qu´ils voient...) pourront peut-être remettre en question leurs convictions en parcourant les quelques thèmes développés sur ce site.

En marchant dans le désert, nous pouvons faire face à différents obstacles tels que la chaleur, la soif, la fatigue, la faim, les tempêtes de sable, les scorpions, la désorientation, l´angoisse, le désespoir. D'un autre coté, nous pouvons trouver l'eau rafraîchissante des oasis, le calme, la paix, l'espoir, la beauté d'un ciel voûté rempli de magnifiques étoiles, la sérénité, la joie en compagnie de l´ami du désert qui guide nos pas. Dans la vie de tous les jours, nous vivons certains de ses aspects, nous évoluons dans un désert en essayant de suivre le meilleur chemin possible.

 

Nous grandissons tous individuellement à travers les étapes de la vie (bébé, enfance, adolescence, adulte, senior) à l´aide de personnes plus matures que nous dans notre entourage, c'est ainsi que les parents, les professeurs, les amis participent à notre croissance naturelle. Parallèlement, d´un point de vue collectif, l'Homme grandit à travers des époques successives de l´Histoire (paléolithique, mésolithique, néolithique, âges de cuivre bronze fer jusqu'à maintenant...) depuis le commencement de l'humanité. Nous pouvons supposer que cette évolution collective se développe aussi grâce à la présence d'une identité plus intelligente, de la même manière que notre évolution individuelle lorsque nous sommes engendrés par nos parents. Les enfants et les premières générations d'hommes sur terre ont appris à écrire, nommer les objets, vivre avec autrui, faire la différence entre ce qui est bon et mauvais. L'enseignement symbolique du livre de la Genèse à propos de l´arbre de la connaissance du bien et du mal en est le symbole dans la bible.  Le mot hébreu "adam" est tiré du mot "terre" et désigne "l'humain de la terre (homme +femme) ou l'humanité", nous sommes "adam" le représentant du genre humain. Ce mot ne veut pas seulement désigner l'existence d'un seul et unique ancêtre homme se nommant "Adam", ce n'est qu'une interprétation populaire.

 

Sur le site "chemin du désert", nous allons rechercher la vérité sur notre hypothétique Créateur. Dans ce désert, malgré le vent qui recouvre les empreintes de sable, un soleil qui brûle et éblouit, des nuages qui empêchent la lune de suffisamment nous éclairer la nuit, nous tenterons d´avancer à petits pas dans le désert spirituel de l´Éternel. Les religions décevantes, les guerres inutiles sur fonds religieux, les idées philosophiques qui apparurent pendant le Siècle des lumières nous voilent parfois l´existence du Créateur et ne nous donnent pas envie de croire en lui. Pourtant, un grand nombre d´hommes continuent à penser qu'un créateur existe, un être qui serait père de la création, cela s'avère plus logique pour eux comme pour moi. L'homme a laissé les empreintes de ses pensées spirituelles dans les grottes, sur des pierres, des monuments, dans des papyrus et des livres, montrant qu'ils pensent depuis longtemps à "Dieu".

Esaie 41:18  Je ferai jaillir des fleuves sur les collines, Et des sources au milieu des vallées; Je changerai le désert en étang, Et la terre aride en courants d'eau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pensées vers l'Eternel

L´être humain pense naturellement à un créateur, toutes cultures et époques confondues. Nous venons des éléments de la terre de la même façon que les animaux, mais nous possédons cet esprit intelligent à l'image de Dieu qui nous attire vers lui. Par notre imagination, nous avons créé une grande quantité de croyances accompagnée de dieux qui n'apportent pas toujours de bonnes actions envers notre prochain à  travers des pratiques illogiques. Les fruits de nos mauvaises pensées ont produit de mauvaises idées telles que les sacrifices d´hommes ou de bêtes pour assouvir le plaisir d´un dieu, les meurtres, les Kamikazes, les débauches sexuelles, les maladies, les guerres de territoires. Nous usons parfois le nom de "Dieu" pour ces croyances qui ne sont pas raisonnables, nous devons nous corriger en cherchant la morale de l'Eternel qu'il exprime à travers sa parole. Cela peut prendre du temps de changer les traditions d'où l'importance de l'éducation et de notre écoute pour la vérité.

 

Le créateur que j'appelle "Eternel" nous a donné des consignes simples pour que nous raisonnions avec intelligence, nous devons pratiquer à travers un libre arbitre, quand l'amour et le bien se manifestent dans la Liberté. Nous avons le pouvoir de fabriquer un bon ou mauvais futur qui dépend de nos pensées et actions. Nous n'avons pas besoin d'être "religieux" pour penser en un créateur, je suis né dans une famille non pratiquante qui ne s'intéressait pas beaucoup à "Dieu", pourtant, je me demandais dans mon enfance s´il existait un être ou des êtres qui étaient à l'origine de notre monde, avant même d´avoir été influencé par notre culture judéo-chrétienne. Cro-Magnon, un agriculteur, un scientifique, un Indien, un Mexicain ou un Chinois peuvent penser "Dieu" sans avoir été influencés par des traditions ou cultures. L'Eternel veut que l'esprit de l'homme pense à lui, croyant ou non. La Bible nous fait lire:

Ecclésiaste 3:11 Il fait toute chose bonne en son temps; même, il a mis dans leur cœur la pensée de l'éternité, bien que l'homme ne puisse pas saisir l’œuvre que Dieu fait, du commencement à la fin.

 

Notre foi est influencée par nos connaissances et notre culture. Il est vrai que tout n'est pas acceptable et bon à avaler, vérifions ce qui est juste et logique, actualisons notre savoir et approchons-nous de la vérité. Nos idées et notre enseignement doivent être décortiqués comme le poisson qui se retrouve dans nos assiettes. Aux cours des époques, nous avons souvent réévalué notre savoir, nous devons continuer de cette façon pour avancer vers la vérité. La terre n´est pas plate et le soleil ne tourne pas autour d´elle (des cultures le savaient déjà avant la nôtre); notre système solaire n'a pas neuf planètes; Einstein avait-il raison de parler d'un univers statique? Christophe Colombe n'est peut-être pas le premier à découvrir l'Amérique. Dans la même ligne, des sites archéologiques démontrent des erreurs enseignées à l´école, par exemple, le site archéologique de "Gobekli Tepe" au Moyen-Orient montre que l´homme était déjà avancé spirituellement (temples) et il maîtrisait la poterie bien avant les dates proposées par le schéma classique de l'école. Encore, les pyramides d'Egypte ou les énormes blocs de pierre situés au Pérou à Sacsayhuaman ou Stonehedge en Angleterre nous font réfléchir sur l'incroyable compétence de ces civilisations anciennes, nous sommes incapables de reproduire ce qu'ils ont fait des milliers d'années auparavant. La science est un modèle général de précision et de réflexion dans l´enseignement, mais elle n'est pas infaillible

 

Certains pensent qu'un "ancêtre animal" est devenu un homme animal par coïncidence, les scientifiques pourront faire toutes sortes d'expériences, le singe n'évolue pas en homme par adaptation (théorie de Darwin). Si les singes ne parlent pas, qu'ils ne perdent pas deux chromosomes et une queue avec l'aide de scientifique à côté d'eux, comment pouvons-nous dire que leur ancêtre a pu le faire tout seul ? Je ne rejette pas l'évolution et l'adaptation, je dis simplement que le créateur est la solution pour expliquer les différentes espèces, il modifie un corps ou l'ADN à travers la mort et la vie des créatures.

Je vous avoue qu´il est plus rationnel pour moi de croire qu'une cellule reçoit une information spécifique émise par un créateur pour former une créature selon son espèce. Les cellules sont programmées parce qu'elles ont reçu une information du créateur. Par exemple, l'observation d'une cellule embryonnaire chez une femme pourrait passer par le stade d'un têtard ou d'un autre animal comme le singe au tout début de son développement, mais elle va préserver l'objectif initial de concevoir un être humain, grâce à l'information qu'elle à reçu de la part du créateur. Dans le livre de la Genèse, nous pouvons lire ce que dit la science: "Que l'eau produise des créatures selon leurs espèces". C'est un peu pareil dans le ventre d'une femme, la cellule pourrait passer par différents stades de l'évolution des espèces dans une poche d'eau en ayant l'objectif de faire l'homme. Ensuite, une fois finalisées, les espèces évoluent dans un environnement extérieur qui modifie seulement leur apparence tout en gardant le même genre (plus petit, fort, gros, coloré, mâchoire plus carnivore, cerveau plus grand...), mais nous n'allons pas passer du coq à l'âne sur des millions d'années par une adaptation ou le hasard. Nous sommes créés selon des genres déterminés, comme l'explique le livre de la Genèse au sujet de la création.

 

Chers lecteurs, peu importe ce que nous croyons pour le moment, nous avons indéniablement de bonnes raisons de nous poser des questions sur l´existence de l´Éternel, seulement en observant notre galaxie et les lois universelles, les planètes, les corps humains (yeux, organes de reproduction...), les fruits et les légumes. Nous nous interrogeons tous sur "dieu" avant de décider de son existence ou non:

 

*  Qui aurait bien pu créer dans le chaos cette immense énergie qui devait contenir toute la matière pour former notre univers et la vie, selon la théorie du Big-bang ? Qui a déjà vu une maison se fabriquer au hasard (murs, toit, cheminée, étages) ? L'Univers est-il éternel ? Se renouvelle-t-il ? Notre corps pourrait-il se renouveler par la volonté de l'Eternel ? Sommes-nous seuls dans l'univers ?

*  Pourquoi ne puis-je pas voir Dieu ? Existe-t-il vraiment ? Si nous le voyons, changerions-nous nos mauvaises pensées ou retournerions-nous dans le même état plus tard ? Ne voyons-nous justement pas son image lorsque nous rencontrons de bonnes personnes ?

*  Évolution, Darwinisme, Créationnisme ? Pourquoi toujours opposer ses mots si nous évoluons dans une création ? N'y aurait-il pas un peu de vrai et de faux ?

*  Pourquoi ces souffrances dans le monde ? Pourquoi un enfant naît-il handicapé ? Est-ce la faute d'un dieu ou sommes-nous coupables ? Sommes-nous coupables de laisser les autres pauvres et mourir de faim par des vols et des colonisations ? N'est-ce pas le fruit du comportement humain ? Qui se repentira ?

*  Que se passe-t-il après la mort ? Connaissez-vous les témoignages EMI (expérience de mort imminente ou NDE) ? Pourquoi se ressemblent-ils tous et sont-ils à prendre au sérieux ?

*  Y aura-t-il vraiment une fin de l'humanité ? Si oui, certains d´entre nous survivront-ils par une élection (ceux qui font le bien) ou par une adaptation ? Si Dieu est vivant, pourquoi ne ferait-il pas revenir en vie ceux qu'il aime, capable indéfiniment de créé et recréé une terre de vie ? Un père ou un fils ne gardent t-ils pas les personnes qu'il a aimé en mémoire ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'écriture

Pendant la préhistoire (période avant l'invention de l'écriture), les hommes peignaient à l´intérieur des grottes ce qu'ils vivaient ou imaginaient. Nous ne pouvons pas penser qu'ils étaient moins intelligents parce qu'ils n'avaient pas encore inventé l'écriture ou la bombe atomique, ils étaient simplement au début de notre évolution.

L´invention de l'écriture est la reproduction de notre savoir, nos discours, nos pensées et nos croyances transmis sur un support. Quand une longue transmission orale précède la mise par écrit, le message peut avoir été altéré, mais l'idée fondamentale reste vraie. Nous connaissons aujourd’hui ce qu´auraient pu dire les Grecs et Romains, les sages Tibétains, les empereurs Chinois, les rois d´Angleterre et nous savons aussi raconter des légendes et des mythes. Certaines histoires ne sont pas totalement imaginaires, des modifications ou des embellissements ont pu être apportés à propos d´un événement qui s'est réellement produit (par exemple l'histoire d'Hercule, Alexandre le Grand, Jeanne d'Arc...). Concernant la Bible, pensons au fameux déluge que nous retrouvons étonnamment dans différentes cultures: Mésopotamienne, Perse, grecque, Romaine, hindouisme, Maya, Asiatique. Les textes s'affichent comme possédant une ossature historique, mais le revêtement concernant les circonstances y est peut-être plus figuratif.  Ces peuples n'étaient pas tous en contact entre eux et ils ont gardé le souvenir d'un déluge. L´hypothèse selon laquelle ces peuples se croisèrent pour inventer un évènement similaire est tout de même peu probable. A moins que le catastrophe eut lieu très tôt au berceau de l'humanité, "toute la terre" représente la partie du globe terrestre connue de ces premiers hommes (Mésopotamie; Afrique...).

 

La Bible est un livre riche en paraboles, textes historiques et théologiques. Elle a gardé une importance pour de nombreux scientifiques, théologiens, archéologues. Son contenu est étonnant pour l´époque où elle a été écrite, c'est l'un des livres les plus lus au monde qui nous fait réfléchir sur notre origine. Cependant, nous devons garder un esprit critique dans notre lecture, car les textes ne tombent pas du ciel ou ne sont pas directement écrits par un dieu ou un ange comme le croient généralement les musulmans à propos du Coran (écrit des siècles après la Bible et quelquefois en contradiction avec celle-ci). Certaines personnes pourront être étonnées de lire qu'un "chrétien" pense qu'il existe des erreurs dans la Bible, il n'y a pourtant rien d'étonnant puisque l'information source de Dieu se retrouve entre les mains de l'homme, capable du meilleur comme du pire. Il est ainsi dit: La Bible ne raconte pas seulement ce que l'Eternel a pu dire, les hommes racontent aussi leurs histoires et leurs vies. Elle ne prétend donc pas être parfaite et des hommes le disaient avant moi:

Jérémie 8:8 Comment pouvez-vous dire: Nous sommes sages, la loi de l'Éternel est avec nous? C'est bien en vain que s'est mise à l'œuvre la plume mensongère des scribes.

 

C´est l´une des raisons pour laquelle des hommes s´opposent aux systèmes de pensée de leur époque, ils dénoncent un mensonge. Yeshoua (Jésus) reprochait à ses contemporains de construire leur propre religion en créant de nouveaux préceptes qui s´éloignent des grands principes moraux universels donnés par l'Eternel pour une bonne convivialité entre les hommes.

 

2Timothée 3:16 Toute l'Écriture est divinement inspirée et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, et pour instruire selon la justice.

Ce verset ci-dessus ne signifie pas que la bible n´a subi aucune modification puisque les anciens textes hébreux et grecs découverts montrent quelques différences parmi eux, regardez les textes de la Mer Morte différents du texte des Massorètes. "Toute écriture" est au singulier et désigne l´écriture au sens large du terme, c'est-à-dire les paroles ou les pensées de l´Éternel qui construisent la foi de l´homme afin de l´élever spirituellement au cours de son évolution (la Genèse, les paroles, consignes, paraboles, prophéties...). Ces paroles que l'homme écrit reflètent l’expression de l’Éternel, elle est alors dite "divinement inspirée" car ce qui vient de l'Eternel est une inspiration spirituelle. Les prophètes ou les hommes de l’Éternel transmettaient un vrai message qui donnait un souffle de vie aux autres hommes. Par exemple, les quatre évangélistes connus peuvent être comparés à quatre étudiants d'une université qui notent ce que dit un professeur, ils écrivent les informations qu'ils ont pu entendre de la part de Yeshoua et Il faut rassembler les papiers de chacun pour avoir des détails supplémentaires. L'évangéliste Luc était un historien, comme un détective, qui récupérait aussi les informations historiques. Dans la bible, nous retrouvons différentes erreurs:

 

Nous avons les erreurs de traductions (les mots ou expressions hébraïques n´ont pas la même correspondance dans les autres langues comme le grecque), les erreurs de copistes (absence d´imprimante), les erreurs de faits (les événements historiques n´ont pas été bien rapportés ou il s'agit d'un mensonge). Elles ne sont pas en grand nombre et il ne faut pas rejeter l'existence de l'Eternel pour cela. D'ailleurs, les exégèses s'accordent à dire que les textes sont plutôt bien préservés, ils se ressemblent à plus de 95% dans le monde entier entre maintenant et il y a environ 2500 ans.

Enfin, n´oublions pas que pendant les guerres, des documents ont pu être perdus, modifiés ou détruits intentionnellement, je pense notamment aux années qui s´écoulèrent entre l´an 30 et 66 où les hommes qui suivaient l´enseignement de Jésus étaient rejetés et persécutés par les hauts dirigeants religieux, juifs ou Romains. Ils voulaient détruire le mouvement "Jésus", ils ont échoué puisqu'il est devenu très célèbre, par la volonté de l'Eternel qui voulait que son message soit transmis. Jésus avait annoncé la destruction du système juif et de son temple (car une partie importante de la loi se pratique avec le temple), c´est ce qui arriva en l'an 70 avec l´invasion des Romains à Jérusalem. (1 Thessaloniciens 5:21: "Eprouvez toutes choses, retenez ce qui est bon").

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'est-ce que la religion ?

La religion de l´Éternel n´est pas une identification à un groupe religieux tels que le Judaïsme rabbinisme de notre époque, le Christianisme, l'Islam, le Bouddhiste, l´Hindouisme, les Témoins de Jéhovah...mais alors, quelle est la religion de l´Éternel ? Jacques le frère de Jésus, nous en donne une définition assez simple et accessible à tous avec de la bonne volonté: Aider notre prochain et s'écarter des souillures du monde.

Jacques 1:26 Si quelqu'un croit être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son cœur, la religion de cet homme est vaine.

Jacques 1:27 La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde.

 

Beaucoup de gens se disent religieux parce qu´ils lavent les coupes, se lavent les mains, prient à des heures précises, ne mangent pas avec les gens de mauvaise vie, allument des bougies, portent un vêtement religieux, pratiquent des fêtes rituelles et se considèrent bénis de "Dieu" parce qu'ils ont une richesse matérielle. Les gens sont libres de faire ce qu'ils veulent si cela leur permet de se sentir proche de l'Eternel, nous ne pouvons pas juger, mais pratique-t-ils la religion de l'Eternel ?  Je tenais à simplement exprimer que les oeuvres de charité discrètes sont souvent supérieures aux fêtes ou autres traditions spectaculaires, surtout lorsqu'elles n'ont aucun sens et sont pratiquées simplement parce que qu'elles sont écrites.

 

Les souillures du monde sont les choses qui nous éloignent des bons principes moraux, par exemple, ne faisons pas aux autres ce que nous n'aimerions pas qu'on nous fasse. Si nous croyons au créateur, il devrait être la référence de celui qui sait ce qui est bon, exactement comme un père ou une mère l'est pour leurs enfants. Malheureusement, les hommes veulent décider de ce qui est "bon et mauvais" afin d’assouvir leurs désirs ou de se sentir libre, ils prennent la parole à la place de Dieu ou l’ignorent en se disant incroyant. Leurs envies sont prioritaires à celles de l'Eternel.

 

La parole et la loi de l'Eternel sont en relation avec l´évolution de l´homme, c'est l'apprentissage d'une morale que nous devons acquérir naturellement dans notre cœur (N'assassine pas, ne vole pas ton prochain...). Nous avons besoin de préceptes dans notre évolution, c'est une étape de notre vie. A l'école par exemple, un enfant apprend à respecter les règles de l'établissement. Les consignes sont parfois utiles dans des conditions particulières. Le groupe religieux le plus observateur de la loi nous livre d'étonnantes phrases de Rabbins dans la tradition orale juive, le Talmud¹ :

"Le but de la Tora n’est pas de faire de l’homme un être soumis, mais un être qui soit à la ressemblance de Dieu, c’est-à-dire un être créateur et libre."(Rabbin Emmanuel Levyne);"L’abolition de la loi, c’est le fondement de la Tora." (Talmud Menahoth, 99 b)" ; "Les préceptes religieux n’ont été donnés que pour épurer les hommes (Midrach Rabba sur Genèse, 44).

L'apôtre juif Paul avait aussi compris la loi dans cette manière, il ne veut pas l'abolir dans le sens où il faut faire le contraire, il dit simplement que les consignes "se terminent" avec l'homme fait :

1Timothée 1:9  sachant bien que la loi n'est pas faite pour le juste, mais pour les méchants et les rebelles, les impies et les pécheurs, les irréligieux et les profanes, les parricides, les meurtriers, les impudiques, les infâmes, les voleurs d'hommes, les menteurs, les parjures...

 

Romain 2:13  Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés.

 

Galates 3:11 ( Habakuk 2:4 / Job 9:3 ) : Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident, puisqu'il est dit: Le juste vivra par la foi.

 

Aujourd'hui, lorsque nous parlons de Dieu, les personnes se demandent de quelles religions nous pouvons appartenir afin de nous catégoriser. Ceci peut se comprendre à cause des quantités considérables de groupes religieux. Sur ce site je n'inventerais pas de "nomination", ce n'est pas mon but, alors quel nom devons-nous prendre ? Ceux qui croyaient en l'enseignement de Yéshoua (Jésus) étaient appelés "Christien" ou "la voie", ils considéraient Jésus comme le Messie. Le mot "Christ" est la traduction du mot hébreu "Messie, Oint, l'Aimé, le choisi". Le messie est aimé de l'Eternel, il apporte sa parole et ouvre une ère nouvelle pour établir la paix, en occurrence Israël au temps de Jésus. Il apporta en Israël une évolution et une révolution spirituelle, comme certains hommes dans d'autres domaines (ex: Copernic).

Les chrétiens étaient au départ des Israéliens qui croyaient en l'Eternel, ils étaient les amis /frères/ témoins de Yéshoua, mais ils n'étaient pas bien vus au premier siècle (Actes 11:26 et Actes 24:5). A l'origine, "juif" ne désigne pas une religion mais les habitants de Judée.  La voie du messie est accessible à tous ceux qui écoutent Eternel, c'est un état d'esprit de paix et de vérité, celui de Yéshoua (Jésus).

Colossiens 3:11  Il n'y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre; mais Christ (Messie) est tout et en tous.

 

En effet, l'homme Jésus va au bout de ses idées en restant intègre dans ce qu'il pense, sans fléchir les genoux face au monde (argent, avidité, traditions...). Sous une monarchie ou une république, il est comme le roi ou président idéal. C'est pour cette raison que l'Eternel l'aime et va l'engendrer, il est le fils attendu qui s'est manifesté: "Tu es mon fils, aujourd'hui, je t'ai engendré" et "en toi j'ai mis toute mon affection" (Luc3:22 et Hébreux 5:5).  Nous verrons plus tard que la plupart des églises chrétiennes ont déformé l'identité de Jésus à cause de versets mal compris par la tradition. Yéshua est un homme comme nous et n'a jamais été un dieu créateur ou un ange du ciel. Connaître son identité aide à comprendre le plan de l'Eternel: Travailler l'homme pour le rendre à son image (Genèse 1:26-27). Claude Tresmontant², dans son livre "le Christ Hébreu" paru en 1983, nous parle du vrai messie Yéshwa, loin des idées de la trinité (église catholique, évangéliques) ou de l'invention d'un Jésus archange venant du ciel (témoins de Jéhovah...).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Message gratuit

Mathieu 10:8-10, Actes 3:6 = "Vous avez reçu gratuitement alors donner gratuitement".

 

Iéshoua (Jésus) ne réclamait pas d'argent pour parler de l'Eternel, il n'en faisait pas un métier pour gagner un salaire. Son métier était peut-être le même que son père Joseph, maçon ou charpentier. De nombreuses institutions religieuses forment des "professionnelles" de la Bible. Par exemple, des pasteurs, des prêtres, des surveillants, reçoivent un salaire au sein de leur organisation religieuse, les paroles et les œuvres qui devaient être entièrement gratuites sont devenues des métiers dans les églises.

 

Nous savons de quelle manière le dieu virtuel de l'argent peut pervertir l'homme, nous en voyons constamment les conséquences dans la vie quotidienne (sport, politique…). Il est encore plus décevant de voir cette avidité pour l'argent et la gloire dans des domaines censés représenter des valeurs de justices sociales (humanitaire, religion…). En Amérique par exemple, il existe beaucoup d'églises qui font la quête ou demandent la dîme envers les personnes venues écouter le pasteur dans un lieu de culte ou temple. Ils disent qu'il faut donner "pour être bénis de dieu".

 

Autrefois, le territoire d'Israël était composé de 12 tribus, chacune d'entre-elles possédait une portion de territoire à l'exception de la tribu des Lévites. Ces Lévites étaient consacrés au service du temple de l'Eternel et toutes les tribus devaient donner une dîme pour l'Eternel (récoltes, bétails…). La dîme était utilisée pour les Lévites qui n'avaient pas une portion de territoire (pauvre en terre), elle était aussi distribuée aux plus pauvres (orphelins, veuves, étrangers…). Nous devons retenir un sens de partage plutôt qu'une source d'enrichissement ! Deutéronome 14:22-29

Nous ne pouvons pas faire le parallèle entre cet ancien système et les organisations religieuses actuelles, les Lévites étaient "pauvre en terre", contrairement aux dirigeants religieux qui ne sont pas désavantagés matériellement par rapport aux membres de leur église. Sachez que dans certaines nominations religieuses, des centaines ou milliers de personnes viennent donner un pourcentage de leur salaire aux dirigeants, c'est une manière de devenir très riche en leur faisant croire qu'il faut faire une imitation de l'ancienne dîme d'Israël ! Ces dirigeants se retrouvent avec des maisons ou des voitures à des prix exorbitants, ils construisent des "camps bibliques" où ils louent des appartements avec piscines au nom de leur organisation, ils vendent des tracts dans leurs églises et font de la propagande de masse.

La Bible ne peut être un support pour de telles œuvres et nous allons noter quelques points importants qui s'opposent à ce genre d'organisations. Nous pouvons lire aussi les propos de l'apôtre Paul, un héros.

 

Chrétien-Israélien et la loi au temple

Au premier siècle, un homme donnait 10% de ses biens (bétails, récoltes) au temple de Jérusalem qui était redistribués ! Ensuite, les premières assemblées chrétiennes faisaient des "dons". Au IV et VI ème siècle, le christianisme habilita une mauvaise dîme (construction de bâtiments, salaires...) sous Constantin. Aujourd'hui, l'Etat demande des taxes et prélèvements souvent inutiles...

Don et Dîme

Ne confondons pas les deux. La dîme n'est pas une loi en vigueur.

Actes 20 33-35

Paul travaillait pour lui-même et ceux qui l'accompagnaient. Il ne recevait pas un salaire financier de la part d'un haut placé religieux et ne faisait pas la quête après avoir produit son discours devant des personnes.

Actes 18:3-4:

Paul faisait des tentes, c'était son métier. Il discutait de l'Eternel aux moments appropriés, le jour du repos appelé "Sabbat" par exemple. Dans la Bible, nous ne retrouvons pas de métiers à temps plein dans une institution religieuse qui fait des bénéfices financiers. Personne ne percevait un salaire, une hiérarchie de métiers professionnels accompagnée de diplômes est inexistante.

1 corinthiens 9: 14-18

Où trouvons-nous l'ordonnance de "vivre de l'évangile" ? En Matthieu 10:9-10. Ce n'est pas une ordonnance pour payer les disciples, mais de vivre de ce que les gens offraient. C'est un mode de vie particulier, une mission spéciale que Jésus donna aux disciples pour répandre la parole de l'Eternel au premier siècle. Paul en allant vers les païens avait un peu le même rôle que les apôtres.

2 Thessaloniciens 3:6-9

Paul demande que les personnes prennent son modèle en imitation. C'est-à-dire de ne pas avoir un salaire pour "évangéliser" et de ne pas prendre une part du salaire des autres. Ce n'est pas l'église qui devrait recevoir mais ceux qui sont dans le besoin : "Il y a plus à donner qu'à recevoir". Ce que l'église recevait était partagé pour ceux qui étaient dans le besoin ou pour des missions.

1 Timothée 5:17-18

L'expression "Double honneur" pour les anciens demande davantage d'honneur et d'aide à leur égard, à la manière des veuves mentionnées au verset 3 de ce même chapitre: "honore les veuves". Nous ne pouvons pas imaginer qu'il fallait donner un double salaire financier aux anciens.

Jean 4:36

Le salaire (récompense) de l'Eternel n'est pas nécessairement celui du monde sous forme d'argent. Nous pouvons aussi lire Matthieu 22:21 et Matthieu 6:24-25.

 

 


Sources :

¹ Talmud : Talmud Menahoth 99 b; Midrash Genesis Rabbah

² "Le Christ Hébreu", Claude Tresmontant, 1983.

 

www.desertpath.net

Kevin FOUQUERE

Juin 2014